L’hyperalgésie induite par le stress remplace l’analgésie chez les patient·e·s souffrant de douleurs musculosquelettiques chroniques

Une analyse de Dr Sandy Hilton info

POINTS CLÉS

  1. Dans le cas d’un facteur de stress aigu, les personnes souffrant de douleurs musculosquelettiques chroniques (DMC) font état de douleurs plus élevées par rapport au groupe témoin.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

L’analgésie induite par le stress (AIS) fait référence à une augmentation du seuil de la douleur, à une tolérance accrue à la douleur et à une augmentation des seuils du réflexe de retrait nociceptif en réponse à une stimulation douloureuse. Des études ont montré que l’AIS répond à divers facteurs de stress physique chez l’homme, avec une augmentation du seuil de la douleur et de la tolérance à la douleur, mais une diminution de l’évaluation de la douleur supraliminaire à la stimulation mécanique.

Les auteur·e·s ont conçu cette étude pour explorer les effets hypoalgésiques chez le groupe témoin par rapport aux patient·e·s souffrant de douleurs musculosquelettiques chroniques (DMC). Iels ont examiné l’effet du stress cognitif sur la douleur.

Les objectifs étaient les suivants :

  1. Identifier s’il y avait une diminution de l’AIS chez les patient·e·s souffrant de DMC en présence d’un facteur de stress purement cognitif.

  2. Identifier s’il y avait une diminution de l’AIS chez les patient·e·s souffrant d’une douleur plus étendue en présence de ce facteur de stress cognitif.

L’analgésie induite par le stress fait référence à une augmentation du seuil de la douleur, à une tolérance accrue à la douleur et à une augmentation des seuils du réflexe de retrait nociceptif en réponse à une stimulation douloureuse.
bulb
Un stress moins important peut se traduire par une plus grande tolérance générale, même à la douleur.

MÉTHODE

Groupe 1 : N=22 (15 femmes, 7 hommes) souffrant de douleurs dorsales musculosquelettiques chroniques localisées ou étendues depuis plus de trois mois et d’un épisode actuel de douleurs dorsales ayant débuté il y a plus de quatre semaines avant le

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 675 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo