Corrélation positive entre les infiltrations de corticostéroïdes et les déchirures des tendons de la coiffe : étude de cohorte utilisant une base de données cliniques

Une analyse de Todd Hargrove info

POINTS CLÉS

  1. Chez les patients souffrant de pathologie de l'épaule, l'infiltration de corticostéroïdes était associée à un risque 7,4 fois plus élevé de déchirure de la coiffe des rotateurs que chez les patients sans infiltration.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La douleur à l'épaule est courante parmi les consultations en soins primaires ; elle représente 1,2 % des consultations en médecine générale, 6,9 à 34 % de l'ensemble de la population, et 21 % des personnes de plus de 70 ans (1). La douleur à l'épaule peut survenir pour diverses raisons et entraine des souffrances physiques et mentales tout en augmentant les conséquences socio-économiques. Il est donc essentiel de proposer des traitements efficaces pour améliorer les résultats.

Les traitements de kinésithérapie pour les douleurs à l'épaule peuvent inclure la thérapie manuelle, les exercices, l'éducation du patient, l'électrothérapie et le taping. Cependant, l'atténuation rapide de la douleur et les effets anti-inflammatoires provoqués par l'infiltration de corticostéroïdes locaux, en font une option largement adoptée, et ce pour traiter diverses affections musculo-squelettiques. Bien que les infiltrations de corticostéroïdes puissent fournir une réduction efficace à court terme de la douleur à l'épaule, on craint qu'elles n'aient des effets négatifs sur la santé des tendons.

Cette étude a examiné l'association entre les infiltrations de corticostéroïdes pour les pathologies de l'épaule et les déchirures de la coiffe des rotateurs.

Les infiltrations de corticostéroïdes peuvent fournir une réduction efficace à court terme de la douleur à l'épaule.
bulb
En raison du risque accru de déchirure de la coiffe des rotateurs, les thérapeutes doivent tenir compte des effets négatifs potentiels associés à l'infiltration de corticostéroïdes pour les douleurs à l'épaule.

MÉTHODE

  • Les auteurs ont recueilli des données auprès d'un hôpital concernant des patients ayant reçu un diagnostic de maladie de l'épaule. Les patients ont été divisés en deux groupes : ceux qui ont reçu une infiltration de corticostéroïdes pour une douleur
pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 675 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo