Effets de l'exercice excentrique chez les patients atteints du syndrome de conflit sous-acromial : revue systématique et méta-analyse

Une analyse de Dr Rachel Chester info

POINTS CLÉS

  1. Au cours d'un traitement, par rapport aux autres exercices, les exercices excentriques offrent une réduction de la douleur de très courte durée et aucun changement de la fonction.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Les revues systématiques sur les interventions physiques concernant le syndrome de conflit sous-acromial ou de douleurs d'épaule liées à la coiffe des rotateurs (1) indiquent que l'exercice est efficace pour réduire la douleur et augmenter la fonction (2,3). Cependant, le type d'exercice le plus efficace est inconnu (2,3). Les exercices excentriques, effectués lorsque les muscles s'allongent activement, sont couramment utilisés pour traiter la douleur liée aux tendons dans d'autres régions du corps, mais avec une efficacité variable (4,5). Les auteurs de cette étude ont effectué une revue systématique pour enquêter, chez les personnes ayant un diagnostic clinique de « syndrome de conflit sous-acromial », sur l'efficacité de l'exercice excentrique par rapport à d'autres exercices ou à d'autres interventions ciblées sur la réduction de la douleur et l'augmentation de la fonction.

L'exercice est efficace pour réduire la douleur et augmenter la fonction dans les cas de syndrome de conflit sous-acromial ou de douleurs d'épaule liées à la coiffe des rotateurs. Cependant, le type d'exercice le plus efficace est inconnu.
bulb
Si vous prescrivez des exercices excentriques, surveillez de près la diminution de la douleur, la progression de la charge et, une fois la progression limitée, intégrez des exercices spécifiques à l'objectif.

MÉTHODE

Les auteurs ont recherché des essais contrôlés randomisés dans 3 bases de données.

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo