Efficacité de l'ajout d'une forte dose de renforcement de l'épaule à la prise en charge actuelle non opératoire dans le traitement du conflit sous-acromial

Une analyse de Dr Teddy Willsey info

POINTS CLÉS

  1. Des recherches récentes ont remis en question l'efficacité de la chirurgie dans le traitement de la douleur à l'épaule liée au conflit sous-acromial, indiquant la nécessité d'un examen plus approfondi des interventions par l'exercice.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

En 2020, le British Journal of Sports Medicine (BJSM) a publié une revue systématique décourageant fortement la pratique de la chirurgie de décompression sous-acromiale, déclarant qu'elle n'apportait aucun avantage important par rapport à la chirurgie placebo ou à la thérapie par l'exercice, et comportait un risque faible mais sérieux (1). Bien que la chirurgie puisse encore être éventuellement indiquée pour une cohorte spécifique de patients souffrant de douleurs à l'épaule liées au conflit sous-acromial [CS], il est de plus en plus clair que la thérapie par l'exercice devrait être le traitement de première intention.

Une faiblesse de l'épaule et une atteinte de l'unité musculo-tendineuse de la coiffe des rotateurs sont fréquemment observées parallèlement à la présence d'un CS. Par conséquent, le renforcement de l'épaule a été au centre de l'attention dans la prise en charge. Des recherches antérieures n'ont pas réussi à différencier l'efficacité des programmes d'exercices généraux des programmes d'exercices spécifiques ou à fournir une base de référence pour le dosage de l'exercice (2).

L'objectif de cette étude était d'établir une relation dose-réponse pour le renforcement de l'épaule et d'informer les cliniciens sur les meilleures stratégies pour la prise en charge de la douleur de l'épaule liée au CS.

Une faiblesse de l'épaule et une atteinte de l'unité musculo-tendineuse de la coiffe des rotateurs sont fréquemment observées parallèlement à la présence d'un conflit sous acromial.
bulb
Le simple ajout d'une grande dose d'exercices monotones à domicile n'est pas une solution viable pour améliorer les résultats des patients.

MÉTHODE

Les auteurs ont conçu un essai contrôlé randomisé, en émettant l'hypothèse que la prescription d'une forte dose d'exercices supplémentaires de renforcement de l'épaule à domicile entrainerait une amélioration des résultats. Le groupe contrôle (GC) et le groupe intervention (GI) ont

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 482 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo