Est-il temps de mettre à l'index les tests spéciaux de la coiffe des rotateurs ?

Une analyse de Dr Teddy Willsey info

POINTS CLÉS

  1. Les tests spéciaux de l'épaule doivent être vus comme des tests de provocations de la douleur et non comme des outils pour arriver à un diagnostic spécifique.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Les diagnostics liés à la coiffe des rotateurs représentent plus d'un tiers de toutes les douleurs d'épaule, mais les méthodes utilisées par les praticiens pour arriver à ce diagnostic peuvent être contestables (1). Des revues systématiques précédentes ont montré que les tests spéciaux d'épaule offrent une grande utilité lorsqu'ils sont regroupés et devraient être réservés à l'identification du degré et de la sévérité des symptômes, et non pas à la pathologie seule (2). Dans cet article d'opinion, les auteurs discutent de la validité particulièrement basse des tests spéciaux d'épaule dans leur capacité à identifier une source structurelle et pathologique de la douleur.

Les diagnostics liés à la coiffe des rotateurs représentent plus d'un tiers de toutes les douleurs d'épaule.
bulb
Il apparaît clairement que les tests spéciaux ne doivent pas être utilisés pour formuler un diagnostic structurel définitif ou une stratégie thérapeutique plus invasive ou chirurgicale.

MÉTHODE

La manière la plus courante d'investiguer la validité d'un test clinique est de le comparer à un gold standard précédemment établi. Valider des tests spéciaux d'épaule est quasiment impossible à cause de la faible fiabilité de leur standard de référence,

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo