Débloquez nos 651 analyses de littérature dès maintenant En savoir plus

La position préférentielle de l’épaule permet de mieux isoler l’activité du supra-épineux par rapport au test classique « de la canette vide » : étude électromyographique

Une analyse de Dr Angela Cadogan info

POINTS CLÉS

  1. Les positions de l’épaule avec des degrés inférieurs d’abduction et de flexion horizontale sont plus spécifiques de la fonction du supra-épineux (SE) que de la fonction du deltoïde.
  2. La rotation externe de l’humérus renforce l’activation du SE par rapport à la rotation interne.
  3. La position optimale pour tester le supra-épineux, où la contribution du deltoïde est minimisée, est l’abduction contre résistance réalisée à 30° d’abduction combinée à 30° de flexion horizontale et de rotation externe.

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Les déchirures de la coiffe des rotateurs, en particulier du tendon supra-épineux (SE), sont une cause fréquente d’invalidité chronique de l’épaule. Certaines déchirures, telles que les déchirures traumatiques de la coiffe des rotateurs, peuvent nécessiter une réparation chirurgicale précoce, et il est important de les identifier rapidement pour éviter tout retard dans l’accès à un traitement approprié.

L’évaluation clinique des suspicions de déchirure du SE repose sur des tests de force musculaire. En outre, plusieurs tests « spéciaux », notamment les tests de la « canette vide » (EC, empty can test) et de la « canette pleine » (FC, full can test), sont couramment utilisés dans le diagnostic des déchirures de la coiffe des rotateurs. Cependant, la précision diagnostique de ces tests reste variable dans le meilleur des cas (1). L’une des raisons peut être l’incapacité d’isoler le SE du deltoïde pendant le test, ce qui peut « masquer » la douleur ou la faiblesse du SE.

Cette étude visait à déterminer la position de l’épaule qui permet le mieux d’isoler l’activité du SE de celle du deltoïde et d’évaluer l’activité électromyographique (EMG) des muscles de l’épaule lors d’une abduction contre résistance dans différentes positions.

La précision diagnostique des tests « spéciaux », y compris le test « de la canette vide » et le test « de la canette pleine », reste variable dans le meilleur des cas dans le diagnostic des déchirures de la coiffe des rotateurs.
bulb
Il semble que l’ajout d’une flexion horizontale et d’une rotation externe au cours du test musculaire manuel du supra-épineux puisse augmenter davantage l’activation du supra-épineux que celle du deltoïde.

MÉTHODE

  • Une étude EMG contrôlée en laboratoire a été menée sur le bras dominant de 21 participants de sexe masculin en bonne santé (18-40 ans, âge moyen de 29 ans).

  • Les signaux EMG de surface (Wireless Myon 320 Surface Electromyography System® ; Schwarzenberg, Suisse) ont été enregistrés à partir de sept muscles périscapulaires (le deltoïde moyen, le deltoïde antérieur, le SE, le trapèze supérieur, le deltoïde postérieur, l’infra-épineux et le grand pectoral) pendant l’abduction contre résistance dans 24 positions différentes de l’épaule (diverses combinaisons d’abduction, de flexion horizontale, de rotation interne/externe).

  • Les participants ont effectué trois essais de force de contraction volontaire maximale isométrique de 5 secondes avec un minimum de 30 secondes entre les essais.

  • L’activité EMG normalisée du deltoïde moyen représentait l’abduction du deltoïde, et l’activité du supra-épineux (SE) a été quantifiée à l’aide du rapport SE et deltoïde moyen (rapport S/D), qui a été calculé à l’aide du pourcentage de l’EMG pondéré normalisé du SE/pourcentage de l’EMG normalisé du deltoïde moyen, pour chaque position de l’épaule (voir tableau 1).

Image

RÉSULTATS

  • Le rapport S/D, représentant la contribution de l’activité du SE par rapport au deltoïde moyen, a augmenté avec des degrés inférieurs d’abduction de l’épaule, des degrés inférieurs de flexion horizontale et de rotation humérale externe (par opposition à une rotation interne).

  • Le rapport S/D le plus élevé (3,4 (0,5-9,1)) a été mesuré dans la position d’abduction de 30° combinée à une flexion horizontale de 30° et à une rotation externe (voir vidéo).

POSITION DU RAPPORT LE PLUS ÉLEVÉ ENTRE LE SUPRA-ÉPINEUX ET LE DELTOÏDE MOYEN https://youtu.be/ek6-FZdZ_pQ

  • En comparaison, le rapport S/D en position EC était de 0,8 (0,2-1,2). Ces résultats suggèrent que des degrés inférieurs d’abduction, de flexion horizontale et de rotation externe (par opposition à une rotation interne) permettent de mieux isoler l’activité du SE de celle du deltoïde.

LIMITES

  • Il s’agissait d’un échantillon de petite taille qui ne comprenait que des participants de sexe masculin en bonne santé. Les résultats peuvent ne pas être directement transposables à d’autres populations souffrant de douleurs ou de pathologies de l’épaule.

  • L’EMG de surface, connu pour être moins précis dans la quantification de l’EMG musculaire spécifique que les électrodes-aiguilles d’EMG a été utilisé ; les auteur·e·s soulignent toutefois que leurs résultats sont similaires à ceux d’autres études dans lesquelles l’EMG à aiguille a été utilisé.

  • Le subscapulaire n’a pas été inclus dans les mesures EMG, ce qui peut avoir influencé la production de couple lors des tests d’épaule contre résistance.

IMPLICATIONS CLINIQUES

Les résultats de cette étude donnent des indications intéressantes sur l’évaluation de la fonction du SE et le diagnostic des pathologies douloureuses de la coiffe des rotateurs. Les tests traditionnels EC et FC ont montré une précision diagnostique limitée, avec des taux élevés de faux négatifs et de faux positifs (1). La co-activation du deltoïde peut être l’une des raisons de la précision limitée de ces tests. En identifiant la position optimale de l’épaule pour isoler l’activité du SE, les clinicien·ne·s peuvent améliorer la précision des tests musculaires lors de l’évaluation de la provocation de la douleur et/ou de l’évaluation de la force du SE.

Dans cette étude, la position optimale pour le rapport S/D le plus élevé était la position d’abduction de 30° combinée à une flexion horizontale de 30° (plan de la scapula) et à une rotation externe (par opposition à une rotation interne). Le test musculaire manuel pour le supra-épineux a traditionnellement été effectué dans de faibles amplitudes d’abduction. Il semble que l’ajout d’une flexion horizontale et d’une rotation externe au cours du test puisse augmenter davantage l’activation du SE que celle du deltoïde.

La précision des tests EC et FC pour la pathologie du supra-épineux est très variable, et les positions de test varient considérablement d’une étude à l’autre, certaines étant effectuées à 90 degrés d’abduction et d’autres à des degrés d’abduction inférieurs (1). Ces résultats suggèrent que l’exécution du test EC ou FC avec l’épaule en abduction à des angles inférieurs et avec des degrés inférieurs de flexion horizontale peut améliorer la spécificité de l’activation du SE. Le SE est connu pour fournir un couple de rotation externe qui, comparé à la rotation interne, semble augmenter le rapport S/D (2). La question de savoir si le test dans cette position de faible amplitude améliorerait les paramètres de spécificité regroupés pour le test FC (qui est effectué en rotation externe) pour les déchirures/pathologies du supra-épineux doit être étudiée plus avant.

Il est important de noter que le diagnostic des déchirures du supra-épineux (ou d’autres déchirures de la coiffe des rotateurs) repose sur une évaluation complète, comprenant les antécédents de la personne, un examen physique et des études d’imagerie (si cela peut modifier la prise en charge, par exemple en cas d’orientation vers un centre orthopédique). Le diagnostic ne peut être posé sur la base d’un seul test. Néanmoins, l’optimisation de la position de l’épaule pendant le test de force musculaire et la prise en compte du rapport S/D peuvent améliorer la spécificité de ce test et faciliter la prise de décision clinique.

Par rapport aux autres positions utilisées dans cette étude, le test d’abduction contre résistance à des degrés inférieurs d’abduction de l’épaule, à des degrés inférieurs de flexion horizontale et en rotation externe (par opposition à une rotation interne) a augmenté l’activité du SE tout en minimisant l’activité du deltoïde. Ces résultats offrent des indications précieuses aux clinicien·ne·s pour les tests musculaires et aux chercheur·se·s qui mènent des études de précision diagnostique visant à affiner les procédures de test pour la pathologie de la coiffe des rotateurs.

+RÉFÉRENCES

Kijkunasathian C, Niyomkha S, Woratanarat P,Vijittrakarnrung C (2023) The preferable shoulder position can isolate supraspinatus activity superior to the classic empty can test: an electromyographic study. BMC Musculoskeletal Disorders, 24(1), 255.

RÉFÉRENCES CITÉES

  1. Hegedus EJ, Goode AP, Cook CE, Michener L, Myer CA, Myer DM, et al. Which physical examination tests provide clinicians with the most value when examining the shoulder? Update of a systematic review with meta-analysis of individual tests. British Journal of Sports Medicine. 2012;46(14):964-78.
  2. Ihashi K, Matsushita N, Yagi R, Handa Y. Rotational action of the supraspinatus muscle on the shoulder joint. J Electromyogr Kinesiol. 1998;8(5):337-46.
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo