L’ajout de thérapie manuelle à un programme d’exercices améliore les critères de jugement à long terme chez les patients souffrant de douleurs sous-acromiales de l’épaule par rapport à l’exercice seul : essai clinique randomisé

Une analyse de Robin Kerr info

POINTS CLÉS

  1. La thérapie manuelle ajoutée à un programme d’exercices en résistance et d’étirement a amélioré l’incapacité à long terme de l’épaule, la satisfaction et le bénéfice perçu chez les patients souffrant de douleurs sous-acromiales.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La douleur sous-acromiale de l’épaule est une présentation clinique courante, impliquant les structures de l’espace sous-acromial (tendons de la coiffe des rotateurs, bursite, chef long du biceps). Le taux de guérison est estimé à 50-60 %, les problèmes persistants constituant un problème clinique important (1). La kinésithérapie, en particulier l’entraînement progressif à la résistance et les étirements (EX), sont recommandés comme traitement de première intention (2). La thérapie manuelle (TM) a été recommandée en complément des EX. L’hétérogénéité des recherches a toutefois entraîné un faible niveau de certitude (3).

Les auteurs de cette étude déclarent que la TM n’a pas été déterminée en définitive comme un complément utile aux EX dans la prise en charge de la douleur sous-acromiale, les faisant par conséquent réexaminer des données relatives à l’épaule collectées 12 ans avant cette étude. L’objectif était d’évaluer les critères de jugement principaux de la douleur et de l’incapacité et les mesures secondaires de l’effet global du traitement, de la satisfaction à l’égard de l’épaule et de la nécessité de soins de santé supplémentaires après la sortie de l’hôpital après six semaines de traitement dans le cadre de l’étude.

Le taux de guérison de la douleur sous-acromiale de l’épaule est estimé à 50-60 %, les problèmes persistants constituant un problème clinique important.
bulb
Se pourrait-il que la relation thérapeutique établie avec la TM au cours des six premières semaines ait permis d’obtenir des résultats plus favorables à six et douze mois ?

MÉTHODE

Un essai contrôlé randomisé (ECR) en parallèle dans plusieurs cliniques a été réalisé entre 2008 et 2011 conformément aux directives CONSORT.

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 663 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo