Les tests de reprise du sport basés sur des critères sont associés à un taux de récidive plus faible après une chirurgie arthroscopique de Bankart

Une analyse de Dr Teddy Willsey info

POINTS CLÉS

  1. Près d'un patient sur quatre subissant une chirurgie de stabilisation de l'épaule présente une instabilité récurrente, indiquant la nécessité d'un examen plus approfondi des procédures typiques de rééducation et de reprise du sport [return to play].
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Les délais de récupération et de reprise du sport après une chirurgie arthroscopique de stabilisation de l'épaule sont traditionnellement influencés par les préférences personnelles du chirurgien concernant les délais et par une évaluation qualitative dépourvue de mesures de performance ou de données objectives. Les taux de récidive d'instabilité de l'épaule après chirurgie de Bankart peuvent monter jusqu'à 23%, ce qui indique la nécessité d'une enquête plus approfondie sur le processus de rééducation et d'autorisation des athlètes à reprendre le sport après une chirurgie de stabilisation (1).

La recherche sur les performances fonctionnelles du LCA a constamment démontré l'importance des tests basés sur des critères dans la prise de décision post-chirurgicale de reprise du sport (2). Il a été démontré que la faiblesse de l'épaule est associée à l'instabilité, c'est pourquoi la quantification de la force de l'épaule est utile pour évaluer la stabilité (3). Le but de cette étude était d'évaluer l'impact que les tests de reprise du sport basés sur des critères (criteria-based return to sports, CBRTS) peuvent avoir sur la réduction des taux de récidive après une chirurgie arthroscopique de Bankart.

Les taux de récidive d'instabilité de l'épaule après chirurgie de Bankart peuvent monter jusqu'à 23 %.
bulb
Le délai après chirurgie, les niveaux de douleur subjectifs et l'amplitude des mouvements sont tous importants à prendre en compte, mais ces marqueurs seuls ne sont pas suffisants pour déterminer l'aptitude à reprendre le sport.

MÉTHODE

Les auteurs ont réalisé une étude cas-témoin rétrospective avec 36 athlètes faisant de la compétition, de niveau lycée [high school] et université [college] à la suite d'une réparation arthroscopique du labrum antérieur et d'un suivi d'au moins 1 an. L'ensemble

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo