L'exercice est aussi efficace que la chirurgie pour améliorer la qualité de vie, l'invalidité et la douleur dans les déchirures de la coiffe des rotateurs importantes à massives : revue systématique et méta-analyse

Une analyse de Jared Powell info

POINTS CLÉS

  1. La rééducation par l'exercice pour les déchirures de la coiffe des rotateurs importantes à massives est aussi efficace que la réparation chirurgicale.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Les déchirures des tendons de la coiffe des rotateurs (Rotator cuff tendon tears, RCTT) sont courantes et le deviennent davantage avec l'âge (1). C'est quasiment un fait, sans controverse. Ce qui est moins clair, c'est la relation entre les RCTT et l'expérience de la douleur. Le consensus actuel est que les RCTT petites à moyennes sont souvent asymptomatiques, mais les RCTT importantes à massives sont plus souvent associées à des douleurs à l'épaule.

Une RCTT importante est une déchirure qui mesure entre 3 et 5 cm. Une RCTT massive est un peu plus difficile à définir. Certains disent qu'il s'agit d'une déchirure mesurant plus de 5 cm, d'autres suggèrent qu'il s'agit d'une déchirure transfixiante (sur toute l'épaisseur) affectant 2 tendons ou plus, tandis qu'une récente enquête Delphi a suggéré qu'il s'agit d'une déchirure qui expose plus des 2/3 de la grosse tubérosité ou qui s'est rétractée médialement par rapport au bourrelet glénoïdien (2). Quelle que soit leur définition, nous avons besoin de traitements efficaces pour ces déchirures importantes, car elles peuvent être invalidantes.

Cette revue systématique visait à comparer l'efficacité de la chirurgie par rapport à l'exercice sur la qualité de vie, l'invalidité et la douleur chez les personnes atteintes de RCTT importantes à massives.

Les déchirures des tendons de la coiffe des rotateurs sont courantes et le deviennent davantage avec l'âge.
bulb
La conclusion sensée de cette étude devrait être d'essayer d'abord la rééducation par l'exercice et si le patient ne s'améliore pas suffisamment, la chirurgie est une option secondaire viable.

MÉTHODE

Cette étude était composée d'une revue systématique et d'une méta-analyse d'essais contrôlés randomisés (ECR) conformément aux recommandations PRISMA (Preferred Reporting Items for Systematic Reviews and Meta-Analysis). La revue a été pré-enregistrée sur PROSPERO.

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo