Preuve d'une augmentation de l'activité neuromusculaire à la suite d'une manipulation vertébrale chez les personnes atteintes du syndrome douloureux sous-acromial

Une analyse de Robin Kerr info

POINTS CLÉS

  1. La manipulation vertébrale thoracique augmente immédiatement l'activité neuromusculaire.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

De façon anecdotique, les cliniciens rapportent une altération de l'activité musculaire de l'épaule chez les patients souffrant de douleur à l'épaule et constatent que la manipulation de la colonne vertébrale thoracique (MCT) peut réduire la douleur et améliorer la fonction chez ces patients. Cette étude biomécanique a exploré les effets de la MCT sur l'activité musculaire de l'épaule et les relations entre les changements d'activité musculaire et les résultats cliniques. Le concept d'altération de l'activité neuromusculaire [neuromuscular drive] après MCT entrainant une amélioration de l'activité musculaire et une amélioration ultérieure de l'épaule a été exploré (voir Figure 1).

Image

De façon anecdotique, les cliniciens rapportent une altération de l'activité musculaire de l'épaule chez les patients souffrant d'une douleur à l'épaule.
bulb
Cette étude a identifié une augmentation immédiate généralisée de l'activité musculaire de l'épaule après manipulation de la colonne thoracique.

MÉTHODE

Les sujets présentant uniquement un syndrome douloureux sous-acromial ont été sélectionnés (n=28). Trois manipulations à haute vitesse (high-velocity thrust, HVT) ont été administrées : à la jonction cervico-thoracique (traction assise + thrust PA), au milieu de la colonne thoracique (en

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo