Avulsions du tendon proximal des ischio-jambiers : comparaison des résultats cliniques entre le traitement chirurgical et non chirurgical à un an de suivi à l'aide d'un modèle de prise de décision partagée

Une analyse de Shruti Nambiar info

POINTS CLÉS

  1. Le traitement opératoire et non opératoire a montré des résultats cliniques similaires à un an de suivi chez les patients présentant une avulsion proximale du tendon des ischio-jambiers.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

L'avulsion du tendon proximal des ischio-jambiers (ATPI) survient fréquemment chez les personnes âgées de 45 à 59 ans, les hommes plus jeunes étant le plus souvent blessés dans les sports nécessitant une accélération rapide et les femmes d'âge moyen lors d'activités de la vie quotidienne (1). L'ATPI est une blessure rare qui représente 12 % de toutes les blessures aux ischio-jambiers chez les athlètes et qui manque de recommandations fondées sur des données probantes pour sa prise en charge (1, 2).

Cette étude visait à comparer les résultats du traitement opératoire et non opératoire chez les patients atteints d'ATPI à 1 an de suivi en utilisant un modèle de prise de décision partagée.

L'ATPI est une blessure rare représentant 12 % de toutes les blessures aux ischio-jambiers chez les athlètes.
bulb
Cette étude démontre que l'utilisation d'un modèle de prise de décision partagée aide à atteindre un bon niveau de satisfaction des patients ainsi que des résultats cliniques similaires pour les traitements opératoires et non opératoires à un an de suivi.

MÉTHODE

  • Les participants suspectés d'avoir subi une lésion proximale du tendon des ischio-jambiers entre octobre 2016 et août 2019 ont été dépistés et inclus s'ils avaient 18 ans ou plus et une ATPI confirmée par IRM.
pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo