Les distances de course à vitesse élevée pendant les matchs sont souvent diminuées après une atteinte des ischio-jambiers chez les footballeurs professionnels

Une analyse de Adam Johnson info

POINTS CLÉS

  1. Cette étude semble mettre en évidence une différence marquée entre le retour d'un athlète blessé sur le terrain et le retour à la performance.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Les atteintes des ischio-jambiers dépassent toutes les autres atteintes musculaires du membre inférieur dans le football (1) et suscitent donc beaucoup d'attention dans la littérature. Dans ce domaine bien documenté, il existe un consensus sur le fait que le «succès» du processus de rééducation est jugé en fonction du temps perdu à cause d'une blessure ou du taux de nouvelles blessures après la reprise.

Cette étude visait à documenter les volumes de course à vitesse élevée avant et après blessure pendant les matchs chez des joueurs s'étant blessés aux ischio-jambiers. En analysant ces paramètres, les auteur·rice·s espéraient comprendre si les conséquences des atteintes des ischio-jambiers sur la performance sont en réalité plus élevées que les conséquences de la perte de temps actuellement reconnu dans des recherches précédentes.

Le nombre d'atteintes des ischio-jambiers dépasse toutes les autres blessures musculaires du membre inférieur dans le football.
bulb
La principale implication clinique de cette étude est que les atteintes des ischio-jambiers peuvent entrainer des conséquences beaucoup plus lourdes sur les performances d'un athlète que ce qui peut être quantifié par le seul suivi des taux de perte de temps et de récidive.

MÉTHODE

10 équipes de différents sports de terrain ont été invitées à contribuer à cette étude de manière anonyme, mais seulement 5 de ces équipes ont consenti à l'étude. Sur ces 5 équipes, il y a eu 22 blessés,parmi 15 athlètes,

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo