Lésions intra-tendineuses des ischio-jambiers : l'IRM séquentielle comme outil de réduction des risques de récidive dans le sport de haut niveau

Une analyse de Adam Johnson info

POINTS CLÉS

  1. L'imagerie séquentielle d'un tendon intramusculaire des ischio-jambiers après une blessure importante semble démontrer que le tendon développe une plus grande aire de section transversale comme stratégie pour faire face aux exigences qui lui sont imposées.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Depuis la publication du British Athletics Muscle Injury Classification system (BAMIC), il y a eu un intérêt grandissant pour les véritables implications des lésions du tendon intramusculaire à la fois en termes de perte de temps et de risque de nouvelle blessure (1). Depuis la publication, il y a eu un désaccord quant à savoir si l'implication du tendon intramusculaire est ou non un facteur de mauvais pronostic pour les footballeurs. Brukner et Connell ont discuté des problèmes potentiels découlant de l'implication du tendon intramusculaire dans leur article de synthèse (2). Leur discussion autour d'un mauvais pronostic de la blessure de « type c » a ensuite été renforcée par des études rétrospectives (3).

Une étude prospective ultérieure a cependant contredit ces résultats et n'a rapporté aucune différence statistiquement significative dans la perte de temps ou le risque de nouvelle blessure dans une cohorte de footballeurs amateurs (4). Les preuves contradictoires peuvent cependant s'expliquer par l'utilisation de différentes cohortes : les sportifs en athlétisme et les footballeurs de haut niveau imposant plus d'exigences aux structures que les footballeurs amateurs.

En raison des préoccupations entourant le risque potentiel d'une plus grande perte de temps de jeu et le risque de nouvelle blessure, il existe un désir de poursuivre la recherche sur les processus de rééducation pour aider à ramener avec succès et en toute sécurité les joueurs avec ces blessures vers la compétition.

Il y a eu un désaccord quant à savoir si l'implication du tendon intramusculaire est ou non un facteur de mauvais pronostic pour les footballeurs.
bulb
Cet article nous donne une meilleure compréhension et un plus grand respect du temps réel nécessaire à la guérison et au remodelage de ces structures.

MÉTHODE

Cet article a utilisé trois cas de lésions aigües des ischio-jambiers rapportés à partir des données fournies par un club de football de Premier League. Dans les trois cas, il a été réalisé une IRM 24 heures après la blessure

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 482 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo