Retour sur le terrain après une atteinte des ischio-jambiers : est-il temps d'envisager une guérison naturelle ?

Une analyse de Dr Jarred Boyd info

POINTS CLÉS

  1. La régénération musculaire et la maturation du tissu cicatriciel sont souvent des processus qui s'étendent au-delà de la démonstration à répondre à des critères fonctionnels, qui sont des variables potentielles dans la récidive de blessure des ischio-jambiers.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Les atteintes musculaires des ischio-jambiers, en particulier le taux de nouvelles blessures, ne cesse d'être une source d'inquiétude pour les athlètes, en particulier ceux impliqués dans des actions musculaires excentriques rapides telles que le sprint, donner un coup pied et la danse. L'idée que l'impulsion donnée lors d'un mouvement excéderait la capacité de charge ou que l'accroissement de la charge serait la cause de la lésion reste discutable (1). Deux variables potentielles proclamées comme les principales instigatrices de la récurrence des lésions des ischio-jambiers (hamstring strain injury, HSI) incluent des stratégies de reconditionnement insatisfaisantes et/ou un retour précipité au sport en raison de critères insuffisamment établis (2). Une majorité, environ 30 %, des récidives d'atteintes aux ischio-jambiers surviennent au cours de la même saison, en particulier au cours des deux premières semaines suivant la reprise (2).

Souvent, tout au long du processus de reconditionnement, il existe une approche binaire consistant soit à suivre spécifiquement un calendrier biologique, soit à suivre uniquement une approche basée sur des critères. Peut-être qu'il serait plus efficace d'intégrer à la fois la notion de temps et des critères décisionnels. Ainsi, le but principal de cet article était d'évaluer s'il est prudent d'inclure les temps de guérison biologique dans la décision de reprise après une HSI.

Les atteintes musculaires des ischio-jambiers, en particulier le taux de nouvelles blessures, ne cessent d'être une source d'inquiétude pour les athlètes, en particulier ceux impliqués dans des actions musculaires excentriques rapides telles que le sprint, donner un coup de pied et la danse.
bulb
L'inclusion de la cicatrisation musculaire biologique influe et sert de modérateur à la récidive de blessure des ischio-jambiers en rétablissant une bonne maturation du tissu capable de tolérer les forces mécaniques demandées dans le sport.

MÉTHODE

Cet article est un article de synthèse de la littérature [review article] avec une stratégie de recherche donnant la priorité au retour sur le terrain après une HSI et au processus de guérison biologique du muscle. En incluant des articles

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 482 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo