Effets globaux et modérateurs de la rééducation chez les patients souffrant d’une fracture du poignet : revue systématique

Une analyse de Dr Ian Gatt info

POINTS CLÉS

  1. Les thérapies électromagnétiques ne semblent pas bénéfiques pour la douleur et la fonction, les mobilisations à deux semaines après la réduction chirurgicale étant probablement bénéfiques à court et à long terme.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Les fractures du poignet représentent 25 % de l’ensemble des fractures au Royaume-Uni (1). Ces fractures semblent souvent être un indicateur d’une mauvaise santé osseuse et sont associées à des conséquences significatives sur les activités de la vie quotidienne, à une perte d’autonomie et une dégradation de la qualité de vie, à des fractures sur d’autres sites et à des taux de mortalité accrus après les fractures (2). Le traitement des fractures du poignet, qu’il soit conservateur ou chirurgical, implique une prise de décision clinique qui prend en compte les avantages et les inconvénients des différentes approches (3).

Cette revue systématique visait à résumer les preuves des effets de la rééducation et à identifier les modérateurs potentiels des effets des traitements pour les patients souffrant d’une fracture du poignet.

Les fractures du poignet semblent souvent être un indicateur d’une mauvaise santé osseuse et sont associées à des conséquences significatives.
bulb
Les exercices à domicile, associés à quelques séances supervisées, semblent être une approche utile pour la rééducation après une fracture du poignet.

MÉTHODE

  • Des adultes (50 ans et plus) présentant des antécédents de fracture du poignet ont été inclus.
pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 687 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo