4 mins de lecture. Posté dans Lombaire

L’IRM est-il capable de prédire l’avenir des patients lombalgiques ?

Un article de Todd Hargrove

Une étude récente a cherché à déterminer dans quelle mesure les changements discaux dégénératifs chez les jeunes patients lombalgiques prédisent la progression de ces changements dégénératifs, le handicap et la douleur 30 ans plus tard !

Ce que vous allez lire est en réalité un extrait de notre service d’analyse de la littérature scientifique où des experts vous proposent de décortiquer la recherche la plus récente en kinésithérapie.

N’hésitez  pas à consulter notre numéro de septembre 2020 pour lire l’article en entier.

Points clés de l’étude

  • La diminution initiale de l’intensité du signal des disques lombaires permettait de prédire une dégénérescence sévère au suivi à 30 ans.
  • Le nombre moyen de disques ayant subi une dégénérescence augmentait de 0,9 à 3,5 par individu.
  • Une dégénérescence discale précoce ne permettait pas de prédire une douleur future ou un handicap.

Voyons cela en détails !

Contexte et objectifs

L’IRM est une méthode précise pour mesurer les changements dégénératifs des disques intervertébraux. Les conséquences à long terme de ces changements restent cependant peu claires.

Méthodes/Ce qu’ils ont fait

En 1987, 75 patients de 20 ans ayant des douleurs lombaires ont subi un IRM de leur colonne lombaire. Les sujets étaient des militaires dont la douleur était tellement sévère qu’elle les empêchait de faire leur service militaire. 30 plus tard, 69 de ces patients ont été contactés. Parmi eux, 35 ont rempli un questionnaire sur la douleur et le handicap, et 26 de ces 35 sujets ont fait un IRM et ont eu un examen clinique. Les IRM étaient évalués à la recherche d’une diminution de l’intensité du signal et d’autres changements dégénératifs.

Résultats/Ce qu’ils ont découvert

La diminution initiale de l’intensité du signal permettait de prédire des changements dégénératifs sévères lors du suivi. Par exemple, 57 % des disques avec initialement une diminution de l’intensité du signal avaient une diminution importante de l’intensité du signal lors du suivi, en comparaison avec 11 % de disques sains.

Il est important de noter que la sévérité initiale de la dégénérescence discale n’était PAS associée à la douleur ou au handicap lors du suivi. Les auteurs concluent que, chez les jeunes patients lombalgiques, une dégénérescence discale précoce est prédictive de la progression des changements dégénératifs, mais non de la douleur ou du handicap.

Limites/éléments à garder à l’esprit

  • Les chercheurs n’avaient pas accès aux images d’IRM de l’étude d’origine, mais seulement aux valeurs de l’intensité du signal.
  • L’échantillon était de taille relativement réduite.
  • Beaucoup de sujets de la première étude n’ont pas participé au suivi.

Implications cliniques

Les effets à long terme d’une dégénérescence discale précoce restent obscurs. Cette étude montre qu’une dégénérescence discale chez les jeunes patients lombalgiques était associée à des changements importants après 30 ans, mais pas sur la douleur et le handicap.

Cette étude alimente le corpus de recherche en constante évolution qui montre que la douleur lombaire est complexe, et que les lésions tissulaires ne sont qu’un des facteurs qui contribue à la douleur. En fait, ce type de lésion n’a peut-être que peu de capacité à prédire l’évolution future des événements.

 Les lésions tissulaires ne sont qu’un des facteurs qui contribue à la douleur.

Cette étude présente également des preuves encourageantes : 2/3 d’un groupe de personnes souffrant de douleurs lombaires sévères dans leur jeunesse n’ont que peu voire pas de douleur 30 ans plus tard. Cette information peut être bénéfique pour les patients pour réduire la catastrophisation de la douleur, favoriser l’optimisme et l’auto-efficacité, et prendre des décisions concernant la nécessité de la chirurgie.

Vous avez du mal à rester à jour ?

Pas de problème ! Notre équipe d'experts vous propose tous les mois des analyses & résumés de la littérature scientifique pour vous aider – essayez GRATUITEMENT pendant 7 jours !

En savoir plus
Todd Hargrove
Feldenkrais Practitioner, Author

Mon classement

N'hésitez pas à partager ce blog !

Un petit commentaire ?

Si vous avez une question, une suggestion ou un lien vers une recherche similaire, partagez-la ci-dessous !

De l'info en continu pour votre pratique

directement dans votre boite mail