5 mins de lecture. Posté dans Genou

Renforcement à haute vs basse intensité dans l’arthrose du genou

Un article de Physio Network

Une étude récente visait à comparer l’effet du renforcement musculaire à haute et faible intensité chez les personnes souffrant d’arthrose du genou.

Ce que vous vous apprêtez à lire est un court extrait de l’une des analyses de notre revue Physio Network. Des spécialistes y décortiquent et analysent pour vous la recherche la plus récente et la plus pertinente dans le but d’améliorer la pratique de la kinésithérapie.

Ce que vous allez lire ci-dessous est un extrait de notre analyse.

Vous aimez ce genre d’analyse ? – Pour en savoir plus, c’est par ICI


Revenons à nos moutons !

 

TITRE DE L’ÉTUDE : Effect of high-intensity strength training on knee pain and knee joint compressive forces among adults with knee osteoarthritis: the START randomized clinical trial – Messier et al (2021)

Étude analysée par Todd Hargrove dans le numéro de juin 2021 de notre revue Physio Network.


Points clés de l’étude

  • Le renforcement musculaire à haute intensité pour l’arthrose du genou n’était pas supérieur à un entrainement à faible intensité ou à la participation à un atelier de santé générale.
  • Cette étude montre que plusieurs interventions différentes peuvent être efficaces pour l’arthrose du genou et qu’elles doivent être choisies en fonction des besoins et des intérêts spécifiques du patient.


Contexte et objectifs

L’arthrose du genou est une des principales causes d’invalidité. Des recherches antérieures ont montré que l’entrainement contre résistance est efficace pour réduire la douleur, mais des questions demeurent quant au niveau d’intensité optimal pour l’entrainement contre résistance.

Cette étude visait à déterminer si le renforcement à haute intensité réduisait mieux la douleur du genou et les forces de compression de l’articulation du genou que le renforcement à faible intensité et la participation à des ateliers sur la santé générale.


Méthode

L’étude a inclus 377 adultes atteints d’arthrose du genou légère à modérée. Les participants avaient tous plus de 50 ans et n’avaient pas fait de renforcement musculaire au cours des six derniers mois. Les participants ont été randomisés en trois groupes de traitement : renforcement à haute intensité, renforcement à faible intensité et participation régulière à un atelier de santé générale («contrôle de l’attention»).

Les groupes à haute intensité et à faible intensité ont fait 3 séances par semaine pendant 18 mois. Chaque groupe a effectué 6 exercices du bas du corps. Le groupe à haute intensité est passé de 3 séries de 8 répétitions à 75 % de 1RM, à 3 séries de 6 répétitions à 90 % de 1RM. Le groupe faible intensité a effectué 3 séries de 15 répétitions à 30 % à 40 % de 1RM. Le groupe «contrôle de l’attention» a participé à un atelier de groupe sur la santé générale deux fois par semaine pendant 6 mois, puis une fois par semaine pendant 12 mois.

Les deux critères d’évaluation principaux étaient la douleur du genou autodéclarée et la force de compression maximale de l’articulation du genou pendant la marche, tous deux évalués à 18 mois.


Résultats

  • Il n’y avait pas de différence significative de la douleur ou de la force compressive au niveau du genou pendant la marche entre les trois groupes à 18 mois.
  • La grande majorité des critères d’évaluation secondaire n’a montré aucune différence significative entre les trois groupes.


Limites

  • Le groupe de contrôle de l’attention a présenté une réduction de la douleur de 33 % ! Cela peut expliquer pourquoi il n’y avait pas de différence significative entre les trois groupes.
  • Les participants étaient généralement blancs, hommes et obèses ; par conséquent, les résultats peuvent ne pas être généralisables à des patients avec d’autres données démographiques.


Implications cliniques

Des recherches antérieures sur l’arthrose du genou ont montré que le renforcement réduit la douleur, améliore le bien-être et peut augmenter la capacité d’absorption des chocs pendant la marche. Ce qui n’avait pas été bien étudié avant cet ERC c’était si un renforcement à haute intensité pouvait soulager davantage la douleur qu’un renforcement à faible intensité.

Cette étude montre que le renforcement musculaire à haute et à faible intensité peut être efficace pour les personnes souffrant d’arthrose du genou. Cette étude soutient l’idée qu’un ingrédient clé dans le traitement de la douleur musculosquelettique se trouve rarement dans les détails exacts de l’intervention, mais plutôt dans l’engagement du patient à un plan d’action qui implique le soutien des soignants.

Voici à quoi ressemble cette analyse dans notre numéro de juin.


Vous voulez gagner du temps et éviter d’avoir à rechercher les études pertinentes parmi la tonne disponible ?

Laissez-nous faire le gros du travail !

Chaque mois, nous résumons 12 des études les plus récentes et cliniquement pertinentes en kinésithérapie, afin qu’elles soient pertinentes pour votre pratique.

Voici les 11 autres thèmes de notre numéro de juin, tout juste publié :

  • Redressement et position des lombaires
  • Mobilisation avec mouvement et entorse de cheville
  • Rigidité du pied pendant la phase de propulsion
  • Prise de décision dans la chirurgie d’épaule
  • Performance aux tests de saut vertical et horizontal 
  • Pas d’imagerie pour la lombalgie simple
  • Tendinopathie proximale des ischio-jambiers
  • Power training et PTH
  • Prévention des atteintes osseuses liées au stress mécanique
  • Diastasis des grands droits et douleurs
  • Neurodynamique des nerfs ulnaire et radial : une analyse

 

Vous avez du mal à rester à jour ?

Pas de problème ! Notre équipe d'experts vous propose tous les mois des analyses & résumés de la littérature scientifique pour vous aider – essayez GRATUITEMENT pendant 7 jours !

En savoir plus

Mon classement

N'hésitez pas à partager ce blog !

Un petit commentaire ?

Si vous avez une question, une suggestion ou un lien vers une recherche similaire, partagez-la ci-dessous !

De l'info en continu pour votre pratique

directement dans votre boite mail