Critères de retour au sport après une entorse de cheville

5 mins de lecture. Posté dans Cheville/pied
Un article de Physio Network info

Une étude récente visait à déterminer un ensemble de critères de retour au sport suite à une entorse latérale de cheville.

Ce que vous vous apprêtez à lire est un court extrait de l’une des analyses de notre revue Physio Network. Des spécialistes y décortiquent et analysent pour vous la recherche la plus récente et la plus pertinente dans le but d’améliorer la pratique de la kinésithérapie.

Ce que vous allez lire ci-dessous est un extrait de notre analyse.

Vous aimez ce genre d’analyse ? – Pour en savoir plus, c’est par ICI

 

Revenons à l’étude !

TITRE DE L’ÉTUDE : Return to sport decisions after an acute lateral ankle sprain injury: introducing the PAASS framework – Smith et al (2021)

Étude analysée par le Dr Teddy Willsey dans le numéro d’octobre 2021 de notre revue Physio Network

 

Points clés de l’étude

  • Moins de 50 % des personnes consultent après une entorse latérale de la cheville.
  • Jusqu’à un tiers des personnes souffrent d’instabilité chronique de la cheville après une entorse de cheville.
  • Cet article fournit un cadre que les cliniciens peuvent utiliser pour mieux déterminer le niveau d’aptitude des athlètes à la reprise du sport.

 

Contexte et objectifs

Les entorses latérales de la cheville sont les blessures les plus courantes observées dans le sport. Bien que la majorité des entorses de cheville semblent initialement sans gravité et ne limitent pas la pratique sportive, jusqu’à un tiers des personnes qui se font une entorse de cheville présentent des symptômes d’instabilité chronique de cheville au cours des 12 mois suivants.

L’objectif de cet article était de développer un critère de retour au sport pour les entorses latérales de cheville afin d’aider à informer les cliniciens sur la façon d’émettre des recommandations de retour au sport.

 

Méthode

Les auteurs de cet article ont créé un consensus international multidisciplinaire fondé sur des preuves en interrogeant 155 experts en rééducation sportive qui traitent régulièrement des entorses latérales de cheville et conseillent sur la reprise du sport. Trois séries de sondages en ligne ont été envoyées sur une période de 14 mois. Le résultat final consistait en 16 éléments à inclure dans le processus décisionnel de retour au sport.

 

Résultats

16 éléments spécifiques ont été identifiés par les panélistes, qui ont été utilisés pour former le cadre décisionnel « PAASS » : un acronyme signifiant douleur, déficit de la cheville, perception de l’athlète, contrôle sensorimoteur et performance sportive/fonctionnelle. Voir la figure 1 ci-dessous pour plus de détails.

Limites

Cette étude est limitée par la généralisabilité des items inclus dans le consensus. De plus, le document n’informe pas les cliniciens sur la façon d’évaluer spécifiquement les éléments du consensus.

 

Implications cliniques

Les résultats de cette étude indiquent une batterie d’éléments que les cliniciens devraient prendre en compte lorsqu’ils prennent des décisions concernant la reprise du sport. Comme pour la plupart des pathologies et des diagnostics, il n’y a jamais qu’un ou deux tests parfaits pouvant couvrir toutes les variables à considérer.

Cette étude, ainsi que d’autres recherches similaires, met en lumière l’importance d’inclure des tests d’aptitude psychologique en plus des mesures physiques dans le processus de retour au sport. Les cliniciens devraient envisager d’utiliser le dépistage par analyse psychométrique afin d’identifier les athlètes présentant des réponses psychologiques potentiellement inadaptées aux blessures.

Enfin, il devient de plus en plus clair qu’il serait prudent pour les cliniciens d’éduquer leurs athlètes sur l’avantage potentiel de retarder un peu plus la reprise du sport. Il semble que la culture de reprendre rapidement à la suite d’une atteinte de la cheville puisse contribuer aux taux élevés d’instabilité chronique de la cheville.

 

Voici à quoi ressemble cette analyse dans notre numéro d’octobre.

 

Vous voulez gagner du temps et éviter d’avoir à rechercher les études pertinentes parmi la tonne disponible ?

Laissez-nous faire le gros du travail !

Chaque mois, nous résumons 12 des études les plus récentes et cliniquement pertinentes en kinésithérapie, afin qu’elles soient pertinentes pour votre pratique.

Pour en savoir plus sur notre revue, c’est par ICI.

Voici les 11 thèmes abordés dans notre revue d’octobre tout juste publiée :

  • Neurodynamique dans la radiculopathie due à une hernie discale
  • Excentrique dans la douleur fémoro-patellaire chez le coureur
  • Traiter les atteintes de l’acromio-claviculaire avec les données probantes
  • Spondylarthrite : bouger ou ne pas bouger ?
  • Rupture du tendon d’Achille : chirurgie vs pas de chirurgie
  • Comparaison d’exercices, de conseils et de l’infiltration dans les problèmes de coiffe
  • Impact de la tendinopathie patellaire chez le basketteur
  • Utilité des antécédents dans les diagnostics de douleur de hanche
  • Timed Up From Floor Test : perfomances et propriétés clinimétriques
  • Principaux traitements dans l’arthrose du genou
  • douleur orofasciale : approche biopsychosociale

 

Vous avez du mal à rester à jour ?

Pas de problème ! Notre équipe d'experts vous propose tous les mois des analyses & résumés de la littérature scientifique pour vous aider – essayez GRATUITEMENT pendant 7 jours !

preview image

N'hésitez pas à partager ce blog !

Un petit commentaire ?

Si vous avez une question, une suggestion ou un lien vers une recherche similaire, partagez-la ci-dessous !

You must be logged in to post or like a comment.

De l'info en continu pour votre pratique

In your inbox. Every week.

En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo